documentaires à gogo

TOUS COBAYES

Béatrice Jaud productrice du film  » Tous Cobayes  » à permis aux Gangeois de s’exprimer sur ce sujet. Sommes nous tous des cobayes ? Quels solutions ? et donne un interview à Tous-Ceven.TV.

http://www.youtube.com/watch?v=lFJVOZo9dyM&feature=player_detailpage

 

SIMPLICITÉ VOLONTAIRE ET DÉCROISSANCE (janvier 2011)

Film sur la décroissance réalisé par Jean-Claude Decourt, entièrement auto-produit.

Avec des interventions de : Jean-Claude Besson-Girard, Paul Ariès, Serge Latouche, José Bové, S. George… Il sera suivi d’autres films approfondissant les sujets abordés (hiérarchies, peurs, vitesse, manque, compétition, temps, mort…) et montrant des femmes et des hommes explorant joyeusement d’autres possibles.
Ces films seront diffusés par l’association UTOPIMAGES, en cours de construction. Cette association regroupant des journalistes et des réalisateurs, aura également pour but de former aux pratiques vidéo et d’aider à la création de médias libres.

http://www.dailymotion.com/video/xeq2wn_simplicite-volontaire-et-decroissan_news#.US1O6RyaA0g

 

LA STRATÉGIE DU CHOC – (mars 2010)

Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976.

Friedman, soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc.
Naomi Klein la qualifie de « stratégie du choc ».

En utilisant de nombreuses images d’archives, Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

Image de prévisualisation YouTube

 

SOLUTIONS LOCALES POUR UN DÉSORDRE GLOBAL

Un film documentaire de Coline Serreau

« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. »
Coline Serreau

http://www.dailymotion.com/playlist/x1j6kq_one_manatole_show_solutions-locales/1#video=xf79at

 

NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONT

Un film documentaire de Jean-Paul Jaud

Nos enfants nous accuseront est un superbe film documentaire français dont le thème central est l’empoisonnement des aliments par les toxines (pesticides, fongicides, engrais, etc.) de la chimie agricole.

Nos enfants nous accuseront raconte la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide de faire passer la cantine scolaire au bio, conscient du danger sanitaire qui menace une jeune génération exposée aux 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays.
Enfants, parents, enseignants, paysans, élus, scientifiques et chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leur colère, le fruit de leurs travaux. Chacun raconte son expérience, dénonce les abus, pose les problèmes, mais tous proposent des solutions, à condition que les différents organes de décision prennent leurs responsabilités

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&list=PLF53F2FF6720815CD&v=IkNV_5JqmmY

 

LE MONDE SELON MONSANTO

Une enquête approfondi concernant le géant mondial de l’agroalimentaire en matière de biotechnologie la multinationale Monsanto sur fonds de corruption, manipulation et conflits d’intérêts dans le souci de la maximisation du profit ayant pour conséquences la prolifération de maladies.

Pour faire court SCANDALEUX

http://www.youtube.com/watch?v=z57ZzkSgo54&feature=player_detailpage

 

NOTRE POISON AU QUOTIDIEN

Un film documentaire de Marie-Monique Robin

Au cœur de cette enquête intitulée Notre poison quotidien, il y a une question fondamentale : comment les produits chimiques qui contaminent notre chaîne alimentaire sont-ils testés, évalués, puis réglementés ?

Pour pouvoir répondre à cette question, qui concerne les pesticides, les additifs et plastiques alimentaires, Marie-Monique Robin s’est notamment intéressée à l’histoire des produits concernés.

Le résultat de cette longue enquête, qui a conduit l’auteur dans six pays européens (France, Italie, Allemagne, Suisse, Grande Bretagne, Danemark), aux Etats Unis, au Canada, au Chili, et en Inde, sera également publié le 7 mars dans un ouvrage de 400 pages aux éditions La Découverte …

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=WWrytvY5Jlg

 

LES MOISSONS DU FUTUR

COMMENT L’AGROECOLOGIE PEUT NOURRIR LE MONDE ?

Comment nourrir 9 milliards de Terriens en 2050 sans l’aide de la pétrochimie ?

C’est à cette question que répond Marie-Monique Robin, en menant l’enquête sur quatre continents. S’appuyant sur les témoignages d’experts mais aussi de nombreux agriculteurs, elle dresse le bilan désastreux du modèle agro-industriel. Elle explique que, pratiquée sur des exploitations à hauteur d’homme, l’agroécologie peut être hautement efficace et qu’elle représente un modèle d’avenir productif et durable.

Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kénya, le Sénégal, les États-Unis ou l’Allemagne, son enquête montre que l’on peut « faire autrement »a pour résoudre la question alimentaire en respectant l’environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir drastiquement le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=qq8J7H3UGAU

 

DES ABEILLES ET DES HOMMES

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.

Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.

Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »

En salle en France le 20 février 2013

pour voir plus:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=RpSNeU5UXoM

http://www.dailymotion.com/playlist/x16a2x_ServiteurDeDieu4714_disparition-des-abeilles/1#video=null

 

FOOD, inc.

Notre façon de manger a changé davantage depuis 50 ans qu’au cours des 1000 dernières années mais l’image utilisée pour vendre la nourriture est restée celle d’un monde bucolique et agraire.

Au supermarché, nous sommes bombardés d’images de fermiers : la clôture de bois, le silo, la petite maison de campagne et les étendues vertes… On nous présente un fantasme pastoral!

Un supermarché propose 47000 produits en moyenne. Dans les supermarchés, les saisons n’existent pas, on y retrouve, par exemple, des tomates à l’année cultivées à l’autre bout du monde, on les cueille vertes avant de les faire murir à l’éthylène… Elles ont l’apparence de tomates mais ce que ce ne sont plus que des tomates « conceptuelles », une idée de tomate!

Food, Inc. décortique les rouages d’une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des abattoirs insalubres, un journaliste mène l’enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de « produits fermiers », il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher…

http://rutube.ru/video/ab538cacf66699709e59c6561bcd3577/

 

NOTRE PAIN QUOTIDIEN
de Nikolaus Geyrhalter

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles. Il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production pour réaliser un documentaire cinéma qui interroge et implique intimement chaque spectateur.
Notre pain quotidien ouvre une fenêtre sur l’industrie alimentaire de nos civilisations occidentales modernes. Réponse à notre sur-consommmation, la productivité nous a éloigné d’une réalité humaine pour entrer dans une démesure ultra-intensive qui a rejoint les descriptions des romans d’anticipation.
Cadrages minutieusement composés, images cristallines, montage fluide construisent un film sans commentaire, sans propagande, dont les images parlent et demeurent.
Notre Pain Quotidien questionne, inquiète et fascine.

http://www.encyclovideo.net/notre-pain-quotidien.html

 

WE FEED THE WORLD

Documentaire autrichien réalisé en 2005 par Erwin Wagenhofer.

Le réalisateur s’est inspiré du livre de Jean Ziegler, L’Empire de la honte. Il explore l’état d’un secteur mondialisé, l’alimentation, du point de vue de ceux qui le connaissent le mieux – les travailleurs. Du pêcheur indépendant en Bretagne à l’agriculteur autrichien qui s’inquiète qu’une tonne de blé vaille moins cher qu’une quantité égale de sel de voirie…

We feed the world offre aussi quelques informations intéressantes sur les cultures GM (génétiquement modifiées) qui sont résistantes aux herbicides comme le Roundup de Monsanto et de l’utilisation croissante de semences hybrides. Contrairement aux semences ordinaires, avec lesquelles les agriculteurs arrivent à faire des économies d’année en année, les semences hybrides ne peuvent pas être utilisé pour soulever une deuxième récolte, obligeant les agriculteurs à continuer à acheter les semences à de grandes firmes semencières comme Pioneer. Cela soulève toutes sortes de questions sur lesquelles le film n’à pas pu fournir plus de détails.

Le film se termine par une entrevue avec le PDG de Nestlé, la plus grande compagnie alimentaire du monde, qui médite sur le fait d‘ »attacher une valeur » à l’eau, et fait appelle à la position des ONGs, pour qui l’accès à l’eau potable est un droit humain.

http://www.encyclovideo.net/we-feed-the-world-le-marche-de-la-faim.html

 

LA SOIF DU MONDE

En ce début du XXI° siècle, le développement rapide de pays à forte population, la détérioration de l’environnement, les changements climatiques, menacent l’approvisionnement en eau et donc les ressources alimentaires mondiales. L’homme sera-t-il capable de nourrir la planète tout en préservant la nature?

Ce documentaire de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire propose un nouveau voyage autour de la terre. Cette fois-ci, le célèbre photographe s’intéresse à l’un des enjeux majeurs pour la survie des populations « l’EAU » et nous emmène dans plus d’une dizaine de pays à la rencontre d’hommes et de femmes qui proposent des solutions et capte les émotions des familles qui en bénéficient.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=vrrS2lF6lGA

 

DU POISON DANS L’EAU DU ROBINET?

Un film de Sophie Le Gall – Produit par Ligne de Mire avec la participation de France Télévisions – Durée : 90’

L’eau du robinet est-elle potable ? Sans le savoir, des millions de Français boivent une eau trop chargée en aluminium, nitrates, pesticides, médicaments et en radioactivité. Dans certains cas, l’eau est même non-conforme aux normes de précautions sanitaires. Ce danger invisible menace les foyers et la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d’investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.

http://www.youtube.com/watch?v=tZ3Eoukd11A

 

HOMO TOXICUS

Une expérience planétaire est en cours et nous en sommes les cobayes ! Chaque jour, des tonnes de substances toxiques sont libérées dans l’environnement sans que nous en connaissions les effets à long terme pour les êtres vivants. Certaines d’entre elles s’infiltrent à notre insu dans nos corps et dans celui de nos enfants. En même temps que notre patrimoine génétique, nous transmettons aujourd’hui à nos enfants notre patrimoine toxique. Dans une enquête inédite, menée avec rigueur et humour à partir de ses propres analyses de sang, la réalisatrice explore les liens entre ces substances toxiques et l’augmentation de certains problèmes de santé comme les cancers, les problèmes de fertilité et l’hyperactivité.
Les conclusions sont troublantes…

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=4GSJAQpHy0Y

 

VU DU CIEL

Des gisements pétroliers des Etats-Unis aux paysages menacés de Chine, Yann Arthus-Bertrand nous emmène dans un tour du monde poignant. Des images sublimes et parfois dramatiques dénoncent comment l’homme a détruit ce que la terre a mis des millions d’années à façonner. Plus que jamais, le défi de l’homme moderne consiste à concilier son mode de vie et la préservation de la planète.

La fin du pétrole

L’histoire d’une matière première qui a changé nos vies et qui est en train de disparaître. Parce que demain, il faudra vivre sans pétrole, Yann Arthus Bertrand essaie de comprendre quelles seront les conséquences de cet épuisement des ressources et quelles sont les solutions d’énergie renouvelables possibles (Etats-Unis, Chine, Bénin, Canada, Belgique…)

http://rutube.ru/video/53cff7d36c6474705ecfd2d3adbe7f17/

 

THE CORPORATION
The Corporation, sorti en 2004, est un documentaire canadien réalisé par Jennifer Abbott et Mark Achbar. Ce film est basé sur le livre The corporation, the pathological pursuit of profit and power (Les Multinationales, la recherche pathologique du profit et du pouvoir) de Joel Bakan. Le film est divisé en trois parties, reprenant les trois parties du titre de livre.Après une distribution réduite en salles, Mark Achbar décide de rendre le film au téléchargement sur BitTorrent. Il est accompagné pour l’occasion d’un entretien de 40 minutes avec Joel Bakan.Synopsis :Ce documentaire montre l’évolution des « Sociétés Anonymes » (appelées Corporations en anglais) aux USA, reprenant leur histoire depuis leur apparition avec la Révolution Industrielle, où elles étaient conçues pour répondre au bien public mais furent détournées de cet objectif par la recherche du profit.
« De même que le requin est une machine à tuer, la Corporation est une machine à faire de l’argent. »A l’issue de la Guerre de Sécession, la Constitution des États-Unis est amendée pour accorder aux Noirs les mêmes droits qu’aux Blancs. Quelques années plus tard, des avocats d’affaires revendiquent et obtiennent que les Corporations, « personnes morales », bénéficient des mêmes droits que les personnes physiques. L’évidence qu’on ne peut mettre une « personne morale » en prison n’est pas admise pour refuser ces droits.

Mais puisque le droit américain reconnait ces institutions comme étant des « personnes », pourquoi ne pourrait-on pas appliquer une grille d’analyse des syndromes psychiatriques (DSM-IV) sur ces « personnes morales » ? C’est ce qu’ont fait les auteurs, pour aboutir à diagnostiquer que les Corporations ont le comportement de psychopathes dangereux ! Dans le documentaire, on traite de beaucoup de sujets différents en rapport avec les relations entre grands commerces: l’établissement des parallèles entre les méfaits juridiques d’entreprises, le dur mépris pour les sentiments des autres, l’incapacité de maintenir des relations humaines, l’imprudence face à la sécurité des autres, les mensonges dans le but de faire plus de profits, les défauts de conformité aux normes sociales et le respect de la loi.

En intégralité ici (VOSTFR) :
http://www.youtube.com/watch?v=0ZmQ-YL63fM

 

EARTHLINGS

Ce film-documentaire américain traite de la place de l’Homme dans la Nature et son action brutale sur les animaux utilisés pour le profit de l’industrie. Il a eu un énorme succès aux USA, a remporté de nombreux prix et a été nominé aux Oscars.
Le narrateur est le célèbre acteur Joaquin Phoenix (Gladiator) et la musique est de Moby.

VOSF attention, images choquantes

http://www.youtube.com/watch?v=2-Is7ZcacOU&feature=player_detailpage

 

URANIUM- LE SCANDALE DE LA FRANCE CONTAMINEE

Documentaire diffusé en 2009 dans le cadre de l’émission « Pièces à conviction » sur France 3 et présenté par Elise Lucet.

En toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité immédiate des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines années.

Pire encore, ils ont parfois servi à construire des routes, des parkings, et même des logements, des écoles ou des aires de jeu pour les enfants… Sans aucune mise en garde sur les risques encourus !

Car entre 1945 et 2001, la France a exploité 210 mines d’uranium sur son territoire. Elles ont produit 300 millions de tonnes de déchets radioactifs qui ont été abandonnés sans mesure de protection ou de surveillance particulière. Ces risques étant eux-mêmes sous-évalués par les autorités, puisque les laboratoires finalement chargés d’effectués les mesures sur les sites incriminés sont liés à l’industrie nucléaire.

Qui sont les responsables ? Pourquoi ceux qui ont tenté de donner l’alerte n’ont-ils jamais été écoutés ? Pourquoi l’Etat n’a-t-il pas alerté les riverains ? Les populations sont-elles en danger ?

http://www.youtube.com/watch?v=sK3Ub6FpBnc

 

Conférence. Claude Bourguignon. Où va le monde ?

Un état du monde sur l’écologie et l’économie au 10 décembre 2010, à l’initiative d’Yves Cochet, député de Paris

Image de prévisualisation YouTube

 

GARBAGE WARRIOR

Un documentaire réalisé par Oliver Hodge.

Présenté notamment au festival de Sundance et au festival de Cannes, Garbage Warrior décrit l’action pro environnementaliste menée depuis plus de trente ans par un architecte atypique, Michael Reynolds.
Architecte américain originaire du Nouveau Mexique, Michael Reynolds est l’inventeur du concept des maisons EarthShip, conçues avec tout ce que la civilisation rejette comme déchets (pneus, bouteilles en plastiques…). Ces constructions en matériaux recyclés consomment peu, dépensent peu et remettent en cause les systèmes économiques dominants.
Ces actions en font un personnage contestataire souvent peu appréciés des pouvoirs en place et des lobbys qui les soutiennent. Cependant, ses actions ont été reconnues par les politiques après le tsunami de 2004 aux îles Andaman et l’ouragan Katrina à la Nouvelle Orléans.

Mu par une énergie impressionnante (il agit « pour sauver sa peau, ce qui est un moteur inouï » selon ses propres dires), il dissémine ses constructions dans le monde entier, là où on a besoin de lui. Il a ainsi participé dès 1974 aux réunions de l’ONU sur les constructions à bas coût en faveur du tiers monde, il est consultant “recyclage” pour le Vénézuela, et outre ses actions aux îles Andaman et à la Nouvelle Orléans il est également actif en Normandie ou encore en Écosse.

Également auteur et conférencier, Michael Reynolds devient héros de cinéma dans ce documentaire retraçant son histoire.
C’est l’occasion de découvrir cet homme porté par sa mission qui, s’il peut sembler insupportable au départ, se révèle être un humaniste. Certains veulent faire évoluer les choses, Michael Reynolds en a la force. (source : tudeblogues.com)

Pour voir le film (en anglais) : http://www.youtube.com/watch?v=YrMJwIedrWU

 

LE MARKETING DE LA FOLIE

« La psychiatrie est probablement la force la plus destructive qui ait affecté la société les soixante dernières années. »
[Thomas Szasz, Professeur honoraire en psychiatrie]

Le marché des psychotropes rapporte gros. L’alliance entre la psychiatrie et les firmes pharmaceutiques leur a permis de réaliser plus de 80 milliards de dollars de ventes de psychotropes. Mais les apparences sont trompeuses. Que valent les diagnostics psychiatriques, et jusqu’à quel point ces psychotropes sont-ils sans danger?

Ce documentaire révèle les faits derrière le vernis social d’un marketing habile et soi-disant scientifique qui dissimule une campagne de vente de produits dangereux et parfois fatals. Aux yeux des psychiatres et du DMS, le manuel des diagnostiques psychiatriques, nous sommes tous fous, sans exception.

En intégralité ici (VF) :
http://www.youtube.com/watch?v=-qAfHQq0fBI&feature=related

 

PRÊT A JETER, L’HISTOIRE MÉCONNUE DE L’OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE

Un produit usé = un produit vendu ! Tourné aux quatre coins du monde, ce film enquête sur l’obsolescence programmée, concept vieux comme l’industrie mais toujours vivace. Une démonstration aussi implacable qu’éclairante.

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu’il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu’au Ghana, on s’exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d’hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l’obsolescence programmée. « Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s’usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

« À l’époque, le développement durable n’était pas au centre des préoccupations », rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom. Mais alors que les ressources de la planète s’épuisent, rien n’a changé. « La logique est croître pour croître », note Serge Latouche, professeur émérite d’économie à l’université de Paris 11. Tournée en France, en Allemagne, en Espagne, au Ghana et aux États-Unis, nourrie de nombreuses archives et interviews, avec, pour fil conducteur, le test d’une imprimante récalcitrante, cette démonstration minutieuse débusque les avatars de l’obsolescence programmée et leurs répercussions. Elle esquisse aussi d’autres modèles économiques : de la décroissance, prônée par Serge Latouche, à une industrie qui produirait et recyclerait à l’infini, à l’image de la nature. Une investigation passionnante, qui, l’exaspération une fois passée, amorce la réflexion.

 

END :CIV
examine notre culture de dépendance à la violence systémique et à l’exploitation environnementale et enquête sur l’épidémie résultant des sites contaminés et des nations en état de choc. Basé en partie sur Endgame, le livre au succès retentissant écrit par Derrick Jensen, END :CIV questionne : «Si ton pays se faisait envahir par des extraterrestres qui coupent des forêts, qui empoisonnent l’eau et l’air et contaminent les réserves de nourriture, résisterais-tu?»Les vraies causes de l’effondrement de la civilisation sont habituellement dues à la surutilisation des ressources. Pendant que ces mots sont écrits, le monde est en train d’agoniser sous le chaos économique, le pic pétrolier, le changement climatique, la dégradation de l’environnement et l’agitation politique. Tous les jours, les manchettes remanient les histoires de scandales et de trahison de la confiance du peuple. Nous n’avons pas à faire des demandes indignées pour la fin de ce système mondial actuel : il semble déjà se désagréger. (source quebec)

 

UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE

Un documentaire de Keny Arkana

« Unifier, c’est nouer mieux les diversités particulières et non les effacer pour un ordre vain »
[St-Exupéry]

Un documentaire de 2006 de Keny Arkana qui ne peut laisser insensible.
Elle s’engage à informer et sensibiliser les personnes sur le commerce équitable.
Elle souhaite participer à la protection de l’environnement et défendre la santé des citoyens.
La culture de la paix étant une base fondamentale, l’association agira pour rendre la culture accessible à tous.

http://www.youtube.com/watch?v=WaHJePBXtvo

 

DE LA SERVITUDE MODERNE

De la servitude moderne est un livre écrit en 2007 par Jean-François Brient. En mai 2009, il apparait sous forme de film documentaire monté par Victor León Fuentes. Il est diffusé gratuitement dans plusieurs langues et sous plusieurs formats dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine.

L’œuvre montre la condition d’esclave de l’homme moderne dans le système totalitaire marchand.

http://www.indavideo.hu/video/De_la_servitude_moderne_de_Jean-Franois_Brient

 

AU NOM DE LA TERRE

Pierre Raphi

Le 27 mars sortira en salles le premier film entièrement consacré à Pierre Rabhi, son itinéraire, les réalisations qu’il a inspiré, au Nord, comme au Sud.
Il a été réalisé par Marie-Dominique Dhelsing.

Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où une « sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.
Ce film retrace l’itinéraire d’un « sage », du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire. L’histoire d’un homme et de sa capacité hors du commun à penser et à agir en fédérant ce que l’humanité a de meilleur pour préserver notre planète des souffrances qu’elle subit.

« Pierre Rabhi, Au nom de la Terre » raconte le cheminement d’une vie et la conception d’une pensée qui met l’Humanité face à l’enjeu de sa propre destinée.

Voir la bande annonce : http://vimeo.com/60152545

 

MANGER PEUT-IL NUIRE A NOTRE SANTE?

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1QFaFOwx0Rw

 

THRIVE

« Thrive » est un long documentaire avec une vision globale qui relie beaucoup de sujets, incluant la spiritualité, la science, le pouvoir mondial et les alternatives pour un monde meilleur.Il y est question du tore, modèle énergétique universel, de la fleur de vie, symbole millénaire, des crop circles et des extra-terrestres, de l’énergie libre de Tesla, du lobby pétrolier, de la médecine industrielle, du contrôle du monde par un pouvoir oligarchique, de la créaton monétaire, de la crise financière, du pouvoir pyramidal qui régit notre société, de la suppression des libertés, de la surveillance électronique et des projets de puçage de la population… mais aussi des espoirs de changement, des solutions, de nos moyens et atouts pour changer le monde, en démontrant qu’un autre monde est possible.Quelques bémols quand même: les 5 minutes de pub vers la fin du film pour vendre le site du film et le « mouvement Thrive » qui y est associé (reste à savoir qui est derrière ce mouvement et quels sont ses buts réels). Il y a aussi la reprise sans distinction de tous les thèmes en vogue sur le web « conspirationniste », aussi bien ceux qui sont fondés que ceux qui le sont moins, le tout avec parfois une certaine superficialité.C’est malgré tout l’un des meilleurs documentaires récents du net, un peu dans la veine du premier « Zeitgeist » mais en y ajoutant les perspectives positives.Visionner le film: http://interobjectif.net/thrive-que-faut-il-sur-terre-pour-prosperer-en-francais/

Laisser un commentaire




Songona |
Nonbura |
Leslarrisbouge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tongtang
| Temps pis, temps mieux
| benaazi bachir smo3lih